Go Study Australia

Chaque année le 26 janvier, l'Australie s'arrête de travailler l'espace d'une journée afin de célébrer l'Australia Day, la fête nationale australienne. Découvre dans cette article les origines de cette date historique ainsi que ses critiques.

Australia Day commémore le débarquement de la première flotte britannique en 1788 à Port Jackson, ce qui correspond à la baie de Sydney. Cette flotte était sous le commandement du Capitaine Arthur Phillip qui plantera le drapeau britannique annonçant ainsi la création d'une colonie pénitentiaire.Cette flotte britannique était suivie de très près par une flotte française qui arrivera malheureusement trop tard pour clamer le territoire. Néanmoins, cette anecdote explique le nombre important de lieu avec des noms français dans la région de Sydney. Le 26 janvier représente donc le jour où le territoire australien fut officiellement reconnu britannique et non la date de la découverte de ce territoire. L'Australie a été découverte dix-huit ans plus tôt, en 1770, par le Lieutenant James Cook.Cette célébration a été nommée différemment au court de l'Histoire : Anniversary Day, Foundation Day, ANA Day et pour finir Australia Day. Australia Day a connu une hausse de popularité à la fin des années 1980 et c'est (seulement) en 1994 que tous les États et Territoires australiens ont instauré un jour férié national pour le 26 janvier. Les Australiens célèbrent leur fête nationale en se réunissant à la plage, dans des lieux publics ou privés, organisant des activités en plein air comme des concerts, des compétitions sportives, des feux d'artifice, des festivals ou encore des barbecues.Invasion Day - le jour de l'invasion - est le terme utilisé par les aborigènes d'Australie et leurs partisans pour faire référence à Australia Day. Il est en effet important de noter que le début de la colonisation britannique marque le début du massacre de millions d'aborigènes à travers les siècles. Ce traumatisme reste très vivace dans les mémoires aborigènes et une certaine forme d'assujettissement perdure sur le peuple aborigène avec une méconnaissance et une négligence de leurs droits. Il est donc courant de voir des groupes promouvant Invasion Day le jour même d'Australia Day afin de sensibiliser les gens sur les significations historiques du choix dans la date ; choisir le 26 janvier c'est ignorer les souffrances du premier peuple australien et les exclure de cette fête "nationale". Des associations et des collectivités cherchent à imposer un changement de date qui symboliserait davantage la communication et la réconciliation entre ces deux peuples australiens aux origines différentes.