Go Study Australia

Antoine voulait tenter une expérience à l'étranger après son DUT, sans pour autant perdre de temps dans ses études.

C’est pour cela qu’il a choisi de faire une Année de Césure Académique. C’est la possibilité de faire un break pendant ses études et pouvoir étudier un semestre (ou une année) dans une université australienne. Découvre son parcours, si tu souhaites faire comme lui, n’hésite pas à nous contacter,  notre accompagnement et nos services sont gratuits ! 

Salut Antoine, présente-toi en quelques mots.

« Je m’appelle Antoine Borie, j’ai 22 ans. Je viens d’un petit village dans le Loiret. J’ai obtenu un BAC STI2D sur l’île de la réunion puis j’ai fais un DUT Mesures physiques à Bordeaux en 2018. »

Pourquoi faire une année de césure académique en Australie ?

« Après mon DUT je ne me sentais pas à ma place en France. J’ai d’abord travaillé 6 mois puis j’ai décidé de partir. Je ne voulais pas totalement quitter le système scolaire et avoir un plus sur mon CV.
J’ai donc contacté différentes agences qui m’ont donné une idée sur le prix des études supérieures en Australie… Une fois le choc passé, je me suis replié sur 5 mois d’école d’anglais puis 1 semestre à l’université. Le temps, les gens et l’anglais voici ce qui m’a fait choisir Perth plutôt qu’une autre ville. »

Quel était ton niveau d’anglais avant de partir ?

« Avant le départ, j’avais un niveau A2 : meme si j’arrivais à me faire comprendre et saisir les points importants d’une phrase, j’ai quand-même décidé de prendre des cours d’anglais en arrivant sur place (5 mois).

Go Study m’a supporté tout au long de mon projet. En France, Elvire a été une interlocutrice très disponible et très reactive. En Australie, Mathilde, conseillère française du bureau de Perth, est devenue une super amie et m’a beaucoup aidé à prendre mes marques et à resoudre les petits soucis du quotidien (logement, école, changement de cours, etc…). »

Qu’est-ce qu’il te plaît à Perth ? Qu’est-ce qui ne te plaît pas ?

« Perth n’est pas l’idylle que les médias laissent paraître, ils ont 5 ans de retard.

Il y a cependant des opportunités mais il faut combiner le travail aux études ce qui est faisable en école de langue, mais plus compliqué à l’université. Des événements sont mis en place pour les nouveaux arrivants par les écoles de langue, par GoStudy et même Meetup peut être un bon moyen pour rencontrer du monde.

Néanmoins, ne vous attendez pas à être dans une ville australienne. Il est très compliqué de rencontrer des Australiens sur Perth.
Les transports en commun sont cher et pas super bons. Le coût de la vie est plus chère mais si vous arrivez à trouver un travail vous gagnerez bien assez pas de soucis. »

Edith Cowan est une Université très réputée, en Australie mais aussi au niveau international. Tu en penses quoi ?

« Les moyens d’ECU sont assez impressionnants. L’enseignement s’appui énormément sur les outils informatiques. J’ai choisis les unités, initiation au marketing, management d’ingénieur et essentiel des sciences professionnels.

Je vais faire une école d’ingénieur en science à mon retour en France. Étudier ces matières me permet d’avoir des bases sur un domaine de compétence qui m’était inconnu et me permet d’avoir une ouverture sur les différents aspects d’une société. Je pense que ce sera un réel plus lorsque je postulerai pour mon premier poste de directeur d’usine.

Il faut néanmoins être vigilant, je me suis retrouvé à faire une matière équivalente au niveau license en management alors que je n’en avais jamais fait. Réaliser la quantité de devoir demandé a été un réel challenge. Énormément d’écrit est demandé 3000 mots en moyenne par devoir. Les étudiants étrangers sont notés sur les même bases que les natifs, une sérieuse remise en question a été nécessaire alors que je pensais mon anglais d’un niveau correct.

Petit conseil : les descriptions des matières sont généralistes et peu claire. Ne pas hésiter à envoyer des mails à ECU et appeler même si c’est long et fastidieu. »

Comment se passe ta vie à Perth ? Quels sont tes projets pour l’avenir ?

« J’ai trouvé un airbnb près de mon université, après deux semaines je suis finalement resté pour tout le semestre comme je m’entendais bien avec tout le monde. Je me suis fais des amis du monde entier et surtout des anglophones ce qui m’a permit d’atteindre un nouveau pallier d’anglais.

Je vais rentrer pour les fêtes de noël en famille, je vais ensuite travailler jusqu’en avril en intérim (étudiant pour les concours en parallèle). Entre Avril et septembre 2020 je pense voyager dans le monde avec ma copine. En septembre 2020, j’intégrerai finalement une
école d’ingénieur en alternance. »

Un petit mot pour ceux qui voudraient partir seuls ?

« Ne partez que si vous êtes déjà partit seuls : l’Australie on l’adore ou on la déteste. »