Go Study Australia
Comprendre un Australien ne devrait pas être trop compliqué si tu as un bon anglais. Néanmoins, depuis l'autre côté du globe, les Australiens ont développé leur propre accent ainsi que leur propre argot, en anglais slang, c'est-à-dire des mots et des expressions que tu ne trouveras que dans la bouche des Australiens.

Les principales particularités du "slang" australien

Comme toutes les langues, plus tu t'éloignes des grandes villes, plus la langue parlée s'éloigne de la norme et plus il est difficile de comprendre. L'Australie ne déroge pas à la règle. À l'instar des États-Unis, l'argot australien est plutôt nasillard et mâche les syllabes. Cela modifie la prononciation de certains sons. Exemples :
  • -a  devient -i
Exemple : mate se prononcera maïte et non meïte
  • -ou devient -eah
Exemple : see you se prononcera see yeah
  • -i devient -oi
Exemple : night se prononcera no-ightUne autre règle implicite du slang australien est de raccourcir les mots et utiliser des diminutifs. Ainsi football devient footie/footy, afternoon devient arvo et barbecue devient barbie.

Pour mieux comprendre :

Quelques mots du slang australien

  • Ace : quelque chose de vraiment bien
  • Arvo : après-midi
  • Aussie : un Australien
  • Barbie : barbecue
  • Bathers : maillot de bain
  • Big Smoke : un grande ville
  • Bloke : un homme macho
  • Bogan : un beauf'
  • Bottle-o : un magasin où l'on vend de l'alcool
  • Brissie : se prononce brizzie, Brisbane
  • Bush : l'arrière-pays australien
  • BYO : Bring Your Own - restaurant où tu peux apporter ton vin
  • Cab : taxi
  • Coldie : bière
  • Croc : crocodile
  • Cut lunch : un sandwich
  • Down Under : l'Australie et la Nouvelle-Zélande
  • Footie/Footy : football australien
  • G'day : bonjour
  • Heaps : beaucoup
  • Mate : ami(e)
  • No worries! : pas de soucis
  • Onya : contraction de Good on you, tant mieux pour toi
  • Oz : Australie
  • Ta : merci
  • Toot : WC
  • Kiwi : un(e) Néo-Zélandais(e)

Quelques proverbes australiens

  • "One man's meal is another man's poison"

    Le repas de l'un est poison pour l'autre. Cela signifie que tout le monde n'a pas les mêmes goûts.
  • "Blood is thicker than water"

    Le sang est plus épais que l'eau. La famille est plus importante que les amis.
  • "Don't count you chiken before the're hatched"

    Ne compte pas tes poules avant de leur avoir coupé la tête. C'est l'équivalent de notre "ne pas vendre la peau de l'ours avant de l'avoir tué"
  • "No cure, no money"

    Pas de remède, pas d'argent.
  • "Half a lof is better than nothing"

    Un demi-pain vaut mieux que rien. Il vaut mieux avoir peu que rien du tout.
  • "Once bitten, twice shy"

    Mordu une fois, timide deux fois. Chat échaudé craint l'eau froide
  • "Throwing a boomerang takes the risk to take in the head"

    Qui lance un boomerang, prend le risque de se le prendre dans la tête. Qui sème le vent récolte la tempête
  • "A bird in the hand is worth two in the bush"

    Un oiseau dans la main vaut mieux que deux dans le buisson. Il faut se contenter de ce qu'on a.
  • "There's none so deaf as those who will not hear"

    Personne n'est plu sourd que celui qui ne veut pas entendre. On le dit d'une personne qui n'écoute pas les conseils qu'on lui donne.
  • "A bad workman blames his tools"

    Un mauvais ouvrier accuse ses outils. Quelqu'un qui fait quelque chose de la mauvaise façon dira que c'est de la faute de ses outils plutôt que d'admettre sa faute.

Quelques expressions australiennes

  • As useful as an ashtray on a motorbike
Aussi utile qu'un cendrier sur une moto - quelque chose de vraiment inutile.
  • Don't come the raw prawn with me
Ne fais pas la crevette crue avec moi - Ne me déçois pas
  • Flat out like a lizard drinking
Posé comme un lézar qui boit - Être extrêment occupé(e)
  • Going off like a frog in a sock
S'embraser comme une grenouille dans une chaussette - Être très énergétique

Les origines de l'accent australien : influence de l'alcoolisme ?!

Selon Dean Frankel, linguiste à l'Université de Melbourne, l'accent australien trouverait ses origines dans l'ivresse régulière des premiers colons. La nasalité, les élisions des voyelles et leur transformations viendraient d'une paresse de la bouche initiée par l'hébriété des premiers anglophones en Australie. Selon lui, l'Australien moyen parle à deux-tiers de ses capacités musculaires de dictions. Véritable origine ou hypothèse fantasque, les avis divergent en Australie. À toi de te faire ta propre idée ! Pour apprendre et perfectionner ton slang australien, il n’y a qu’une solution : pars en Australie, parle avec des Australiens et surtout n’hésite pas à leur faire répéter !